Alors que le principe « à travail égal, salaire égal » est inscrit dans la loi, la rémunération moyenne « inexpliquée » des femmes est 9 % inférieure à celle des hommes. L’égalité professionnelle est une question de justice sociale mais également de performance économique et sociale.

Pour faire progresser l’égalité professionnelle, les entreprises de plus de 50 salariés doivent établir et publier un index de l’égalité professionnelle.
Il a été conçu comme un outil simple et pratique pour faire progresser l’égalité entre les femmes et les hommes au sein de l’entreprise. Il mesure les écarts de rémunération et de situation entre les femmes et les hommes. Il met en évidence les points de progression sur lesquels agir quand ces disparités sont injustifiées.

Après les structures de plus de 1000 et de plus de 250 salariés, à compter du 1er mars 2020, les entreprises de plus de 50 salariés devront également établir et publier un index de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

Même si cet index est simplifié pour ces entreprises (avec quatre indicateurs au lieu de cinq), le Ministère du Travail a mis en place, pour accompagner les entreprises de 50 à 250 salariés, un dispositif d’accompagnement particulièrement important.

Il comprend notamment :

• un simulateur-calculateur en ligne ;
• un dispositif de déclaration en ligne de l’index à l’administration
• de nombreuses questions/réponses en ligne ;
• une auto-formation en ligne ;
• l’organisation dans tous les départements, de stages d’une demi-journée auxquels les entreprises intéressées pourront participer
• à compter de début janvier prochain, une plateforme d’appel téléphonique

Toutes les informations utiles, ainsi que la vidéo présentant l’ensemble des dispositifs d’aide et d’accompagnement mis en œuvre, sont disponibles sur le site internet du Ministère du Travail : https://travail-emploi.gouv.fr/droit-du-travail/egalite-professionnelle-discrimination-et-harcelement/questions-reponses-sur-le-calcul-de-l-index-de-l-egalite