Le projet de ligne à grande vitesse entre Marseille et Nice s’est transformé au fil de la concertation en un projet de ligne nouvelle donnant la priorité aux trains du quotidien pour répondre aux besoins d’amélioration de la mobilité des habitants de la région. Il entre à l’automne 2016 dans une phase de concertation publique pour les aménagements relatifs à la Priorité 1 du projet : la désaturation des nœuds marseillais et azuréen. Eclairage.

 

 

Savez-vous qu’avec 2,5 km de voies pour 10 000 habitants, la région Provence-Alpes-Côte d’Azur dispose du plus petit linéaire de voies ferrées de France ?
La ligne unique entre Marseille et Vintimille, colonne vertébrale de la desserte régionale, a en effet été construite en 1860 quand la région ne comptait que 1,6 million d’habitants, contre 5 millions aujourd’hui. C’est d’ailleurs aujourd’hui la ligne ferroviaire la plus fréquentée de France (hors Île-de-France) avec 280 trains y circulant chaque jour.

Une mobilité difficile qui impacte la qualité de vie et l’économie de la Région

Conséquence de cette évolution démographique : de plus en plus de difficultés pour se déplacer sur les grands axes routiers et une saturation des voies ferrées actuelles qui entraîne des perturbations à répétition. Sur l’A7 et l’A50 aux abords de Marseille, le trafic routier atteint ainsi des pointes à 140 000 véhicules jour. La charge moyenne de l’axe Marseille-Toulon par l’A50 dépasse 60 000 véhicules jour, enfin au niveau de Saint-Laurent-du-Var et en entrée Ouest de Nice, le flux sur l’A8 atteint 140 000 véhicules jour. Quant aux difficultés de circulation ferroviaire, elles s’intensifient particulièrement au niveau des nœuds ferroviaires marseillais et azuréen, la gare de Nice étant, en termes de charge de trafic, la gare la plus traversée de France après celles de Paris.

Alors que 34% des trains en Paca circulent sur l’axe Marseille-Vintimille, les incidents sur cet axe représentent 49% du total des incidents régionaux et 62% des minutes perdues par les trains sur toute la région. Les usagers de la ligne littorale sont les premières victimes de la saturation ferroviaire actuelle : retards pour se rendre sur son lieu de travail ou d’études, défaut de correspondances entre trains ou autres moyens de transport pour les voyageurs longues distance, TER saturés dans les grands pôles urbains… Et si la qualité de vie des habitants et les activités économiques sont déjà impactées, la situation pourrait s’aggraver, les études socio-économiques estimant que d’ici 2030, les déplacements augmenteront de 20 % et que la demande de transports ferroviaires doublera par rapport à aujourd’hui.

Un projet de ligne nouvelle aux multiples bénéfices

En cohérence avec les efforts menés par les collectivités (tramways, bus à haut niveau de service, métro, …), la construction d’une ligne ferroviaire nouvelle entre Marseille et Nice s’impose. Le projet a été phasé suite à la décision ministérielle de juillet 2013. La Priorité 1 du projet, dont les travaux sont prévus à l’horizon 2022, vise à résorber la saturation des nœuds ferroviaires marseillais et azuréen, avec notamment, la création de nouvelles gares et la construction de nouvelles voies. Les aménagements prévus après 2030, au titre de la Priorité 2, permettront de relier avec plus de rapidité et de fiabilité, les métropoles du littoral et de désaturer le nœud ferroviaire azuréen. Les bénéfices du projet seront multiples avec des trains au quotidien plus nombreux, plus fiables et plus rapides pour les parcours longues distances. La concertation publique de l’automne 2016 porte sur le choix des tracés et des positions de gares de la Priorité 1. Le choix qui en résultera permettra à SNCF Réseau de constituer un dossier d’enquête d’utilité publique.

 

PARTICIPEZ À LA CONCERTATION PUBLIQUE
Pendant toute la durée de la concertation, le public peut s’informer et donner son avis grâce à des réunions publiques, des ateliers, des expositions, des permanences locales dans les mairies sur tout le territoire concerné par le projet, l’espace « questions/réponses » du site www.lignenouvelle-provencecotedazur.fr et le compte Twitter @ProjetLNPCA.
Le calendrier complet des modalités de la concertation est disponible sur le site Internet du projet.

Off White X Max 180-90