Jeudi 30 janvier, l’association Recherche et Avenir a tenu son Workshop annuel sur l’innovation dans les locaux du business-pôle de Sophia Antipolis, sur le thème : Robotique et innovation : les enjeux technologiques et sociétaux.

Plus de 70 personnes étaient présentes, chercheurs, professeurs, étudiants, experts, consultants, dirigeants d’entreprise. Si la robotisation présente de nombreux avantages pour l’Homme (préserver sa vie dans des situations à risque, l’aider dans l’acceptation du vieillissement…), elle présente également des inconvénients (déshumanisation, responsabilisation, emploi, …).

A l’occasion des 3 tables rondes, les animateurs et intervenants ont débattu toute la matinée autour de ces thèmes riches : les véhicules autonomes et leur place dans notre société, la place et le rôle des robots dans l’industrie 4.0, et l’assistance robotique en santé tant face au vieillissement que face au handicap.

Les questions débattues ont été nombreuses.

Lors du 1er atelier, nous nous sommes demandés quelle est la vision future des constructeurs de voiture ? Si la société est prête à accueillir les véhicules autonomes, quels problèmes technologiques faut-il résoudre pour qu’un véhicule se déplace de façon sécurisée dans la ville ? Il est apparu évident que les lois doivent-être modifiées pour répondre à ces innovations technologiques, bien au-delà de ce qu’on peut imaginer aujourd’hui.

Le 2ème atelier a porté sur l’utilisation de la robotique dans l’industrie 4.0, notamment avec les cobots : les robots collaboratifs. Les robots vont-ils, dans un futur plus ou moins proche, remplacer le travail humain ? Avec quel impact ? Si certaines tâches sont répétitives pour l’homme, le robot lui n’aura jamais de douleurs. Pour réussir cette évolution, il sera nécessaire d’accompagner ce changement.
Les enjeux sociétaux seront au cœur des processus RH, tant d’un point de vue de la pénibilité, de la mutation des métiers, que d’un point de vue économique et de fait politique…

Enfin, lors du 3ème atelier, les intervenants ont débattu autour des enjeux du handicap et du vieillissement, et tenté de définir la place de la robotique dans le monde de la santé. La France est en général favorable à l’entrée des robots dans le secteur médical, mais quelle est la place du robot aux côtés des praticiens, des patients ? Chacun est-il en capacité d’accepter la présence « intrusive » d’un robot ? Si les bénéfices sur l’homme sont multiples (rompre l’isolement des personnes âgées, favoriser la télésurveillance, aider les personnels soignants…), qui sera en mesure de bénéficier de ces services high tech ?

Il est ressorti de ce workshop une évidence, celle que le roboticien doit systématiquement travailler en collaboration avec des linguistes, des anthropologues, des philosophes et des neurophysiologistes, des juristes afin de prendre en compte les questions éthiques, juridiques, sociales et environnementales dans le processus de conception des fonctionnalités, de la fiabilité et des performances du robot.

Il y aura très certainement un “gap” entre le rôle qui sera attribué à la machine par son concepteur et celui que lui attribuera son utilisateur, il s’agit de l’anticiper afin que l’Homme garde le contrôle sur la machine, contrôle technologique, mais aussi émotionnel…

 

Photos libres de droit :

  • Stéphanie GODIER – Directrice Générale de Recherche et Avenir
  • Jean-Pierre MASCARELLI – Vice-président délégué à l’enseignement supérieur, à la recherche, aux nouvelles technologies, à la promotion du territoire et au Parc Régional Naturel pour le compte de la CASA, et Président Délégué du SYMISA, Syndicat Mixte Sophia Antipolis.

Contacts 06 12 23 34 60 / contact@rechercheetavenir.eu

 

(*) A propos de Recherche et Avenir :

Recherche et Avenir est une association azuréenne de chercheurs scientifiques, soutenue par des personnalités scientifiques et des organismes régionaux & européens. Par un accompagnement personnalisé vers l’emploi (formation, ateliers, tables rondes, suivi), Recherche et Avenir facilite l’intégration des Docteurs en entreprise au sein du tissu économique régional. Outre cette mission d’accompagnement des doctorants, l’association a également pour objectif de promouvoir la Culture Scientifique, valoriser la Recherche et l’Innovation, et rapprocher les Laboratoires et les Entreprises autour de projets collaboratifs via le dispositif RUE.

Pour en savoir plus : rechercheetavenir.eu