Sous le haut patronage du Président de l’Assemblée Nationale, en partenariat avec la Maison de l’Europe de Paris, la première édition du MEU Paris se tiendra à l’Assemblée Nationale du 4 au 7 Septembre 2018.

Les MEU, ou Model European Union, sont des simulations du processus législatif européen et des institutions de l’Union. Ces événements (plus d’une quinzaine en Europe) regroupent de jeunes étudiants et de jeunes actifs venus de tout le continent afin de découvrir le fonctionnement de ces institutions et plus largement de partager et d’échanger autour de thématiques qui font l’actualité de l’Europe. En incarnant pendant quatre jours des eurodéputés ou des ministres du Conseil débattant de véritables propositions législatives européennes, les participants ont une chance unique de vivre l’Europe et donc de mieux la comprendre.

 

Comment se déroule la simulation ?

La simulation débutera par une journée académique organisée en trois temps : une présentation des institutions de l’Union assurée par la Maison de l’Europe de Paris, un rappel des règles de procédures qui seront utilisées durant la simulation et des tables rondes thématiques réunissant des experts et des politiques de tous horizons qui interviendront sur les deux sujets retenus afin d’apporter des éléments de compréhension et d’analyse aux participants.

Les trois journées suivantes seront consacrées à la simulation. Chaque institution (Parlement et Conseil) commence l’étude d’un des textes par la présentation du Commissaire européen en charge, puis en débat et l’amende en première lecture. Les deux chambres échangent ensuite leurs textes respectifs tels qu’amendés et procèdent à une seconde lecture, amendant de nouveau les propositions. Enfin, chaque texte revient dans la chambre où il a été initialement présenté pour un débat et un vote sur la version finale.

Tout au long de ce processus de discussion, les participants doivent négocier au sein de leur institution, qu’il s’agisse du Parlement ou du Conseil, pour former des coalitions soutenant leur vision du texte et leurs amendements, mais également travailler à forger un compromis entre ces deux co-législateurs. Parlement et Conseil doivent, à l’issue de la troisième lecture, adopter un texte identique, faute de quoi la proposition faite par la Commission est rejetée. Durant les pauses café et durant le trilogue quotidien réunissant les Commissaires, des représentants du Parlement et du Conseil, les participants s’exercent donc également à la “politique de couloir.”

La dernière journée de simulation se conclut par un échange lors d’une mise en perspective et enfin une cérémonie de clôture.


Deux sujets passionnants, au cœur de l’actualité

Deux textes seront débattus durant la semaine :

– La proposition de directive sur la protection des personnes dénonçant les infractions au droit de l’Union. Ce texte visant à protéger les lanceurs d’alerte  fait écho à de récentes évolutions du droit français et sa préparation a sollicité un grand niveau d’engagement de la part de parlementaires européens nationaux. Son potentiel politique important permettra de susciter un vif débat au sein du Parlement européen, au sein du Conseil, et entre les deux institutions lors de la simulation.

– La proposition de règlement concernant des mesures visant à garantir la sécurité de l’approvisionnement en gaz naturel. Ce texte présente un intérêt à la fois du point de vue des enjeux généraux qu’il couvre (relations avec les pays producteurs, importance du gaz dans le mix énergétique, coopération régionale au sein de l’Union) et des mesures concrètes qu’il contient (plans de gestion des risques, communication d’informations du secteur privé vers les décideurs publics…).

 

Le MEU Paris au cœur des territoires

Le partenariat du MEU Paris avec la ville de Valbonne, le CCAS et l’Éducation nationale vise à diversifier les profils des participants et atteindre le cœur des territoires. Trois jeunes de Valbonne Sophia Antipolis, sélectionnés par un jury, participeront au MEU Paris en tant que participants. 11 élèves joueront également le rôle de citoyens Européens: ayant des intérêts pour les textes débattus, ils essaieront de faire entendre leurs voix auprès de leurs représentants.

Aujourd’hui, nous, qu’il s’agisse des organisateurs du MEU à Paris ou de l’Escale pour l’organisation du déplacement des jeunes valbonnais, sommes à la recherche de partenaires financiers pour organiser cet événement, par une contribution financière ou matérielle (café, calepins, sacs…), autant de soutiens qui permettrons de donner vie à un événement ambitieux d’éducation tout au long de la vie et de développement des consciences européennes. Et qui assureront la visibilité des partenaires auprès de 150 jeunes venus de toute l’Union et des relais du MEU Paris sur les réseaux sociaux. La jeunesse européenne a besoin de vous !

 

CONTACT
Raphaël Moncomble
ddg.meuparis@gmail.com
0667300118Air Jordan XXXII 32 Shoes