Nous avions évoqué dans l’article d’avril 2019, la définition du concept de la RSE, un concept large mais précisé depuis 2010 par une norme internationale qui est l’ISO 26000. Cette norme peut être un outil précieux dans la mise en pratique de la RSE puisqu’elle définit pour tous types d’organisations, des lignes directrices qui permettent d’interroger très efficacement une stratégie, un système de management et un fonctionnement quotidien via le prisme de ses propres enjeux environnementaux, sociaux et sociétaux.

Pour définir le périmètre de sa responsabilité sociétale, l’organisation peut s’exercer à s’interroger autours de ces 7 questions centrales définies par la norme ISO 26000 (source AFNOR) pour ensuite identifier des actions et pratiques à mettre en place :

  1. La Gouvernance des organisations : le système par lequel l’organisation prend des décisions et les applique en vue d’atteindre ses objectifs (système de management responsable en place etc…)
  2. Le Droit de l’homme:  les droits civils et politiques (droit à la vie et à la liberté, égalité face à la loi, liberté d’expression) et les droits économiques, sociaux et culturels (Egalité des chance, Diversité, intégration des aptitudes réduites etc…)
  3. Les Relations et conditions de travail: toutes les politiques et pratiques liées au travail réalisé au sein d’une organisation (Qualité de vie au travail, Sécurité des hommes etc…)
  4. L’Environnement : l’organisation a des impacts sur l’environnement suite à ses décisions et activités, quel que soit son site d’implantation. Ces impacts sont liés à l’utilisation des ressources, l’emplacement des activités et la production de pollution (eau, air, sol) et déchets (management de l’énergie, gestion responsable des bâtiments, économie circulaire des ressources etc…)
  5. Les Loyautés de pratiques: la conduite éthique des transactions entre une organisation et d’autres organisations (organismes publics, partenaires, fournisseurs, sous-traitants, clients, concurrents, associations, etc.) et porte sur la façon dont une organisation utilise ses relations avec d’autres organisations afin de favoriser l’obtention de résultats positifs ; (achats responsables, RGPD etc…)
  6. Les Questions relatives aux consommateurs: toute organisation qui offre des produits et services à ses consommateurs a des responsabilités envers eux, telles que l’éducation, la sensibilisation, la consommation durable et l’accessibilité à ces produits et services ; (enquête satisfaction clients etc…)
  7. Les Communauté et développement local: l’implication de l’organisation auprès des communautés, le partage de sa valeur ajoutée créée et la contribution au développement local font partie intégrante de sa responsabilité sociétale.

Il s’agit là de mettre en place une démarche RSE pour en tirer des bénéfices pluri dimensionnels tels que l’adhésion, la fidélisation et la satisfaction des collaborateurs, clients, partenaires et fournisseurs ; la réalisation d’économies de fonctionnements ; favoriser l’innovation et les opportunités commerciales et valoriser une belle histoire d’entreprise vertueuse respectant son environnement et ses ressources ! Pourquoi s’en priver !